Les hommes naissent et demeurent libres et égaux

Stéphane de Lyon, a été condamné en appel, à 6 mois de prison ferme et 5 ans de privations de ses droits civiques. Voir ce billet Cour d'appel de Lyon : 6 mois ferme pour Stéphane !.
A Toulouse, un autre manifestant anti-CPE a été condamné à 3 mois de prison avec sursis, assorti d’une peine de 80 heures de Travail d’Intérêt Général. Voir ce billet Condamnation d’un manifestant anti-CPE
D'autres condamnations ont eu lieu dans d'autres endroits de France, Montpellier, Paris, Marseille...

Guy de Coulommiers, a été poursuivi pour un emploi fictif dans l'affaire des marchés publics d'Ile-de-France. Dans cette affaire, 47 prévenus du RPR, du PS et de l'UDF avaient comparu. Guy, député de Seine-et-Marne et maire de Coulommiers, était accusé d'avoir perçu, de juin 1990 à février 1993, 118 000 euros d'une société de BTP, Sicra, pour un emploi fictif.
Il a été condamné à 15 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende.

Si on calcule bien 118 000 euros moins 50 000 euros, il lui reste 68 000 euros (grosso-modo 5 ans et demi de travail pour un smicard).

Mais, Guy a de la chance, hier, 25 mai 2006, Jacques Chirac l'a amnistié ! Voir ce billet Guy Drut amnistié par Jacques Chirac.

Stéphane de Lyon n'a aucun enfant dont le président de la république est parrain. Guy oui !
Stéphane de Lyon n'est pas membre du parti politique du président de la république. Guy oui !
Stéphane de Lyon n'a jamais été ministre. Guy oui !
Stéphane de Lyon n'a pas été amnistié par le président de la république. Guy oui !

Voici quelques réations pour ne pas mettre tous les hommes politiques dans le même panier :

Arnaud Montebourg, député socialiste, accuse Jacques Chirac d'« organiser l'impunité de ses propres amis et de lui-même. Privilèges judiciaires en série, protection de ses amis, pressions sur les juges, détournement de la loi comme celle de l'amnistie pour protéger des gens qui ont été condamnés. La République ne peut plus supporter ce type d'atteinte à sa morale, à son esprit. C'est une source d'écœurement ». (Europe 1, vendredi 26 mai)

Pierre Lellouche, député UMP de Paris : « Dans le climat actuel, il m'arrive de me demander si nous ne sommes pas en train tous ensemble d'aller droit dans le mur en klaxonnant, en laissant la France à Jean-Marie Le Pen et à Ségolène Royal ». (RTL, vendredi 26 mai)

Noël Mamère, Verts : « Jacques Chirac agit comme le prince d'une République bananière ».
Le député-maire de Bègles s'est dit « choqué » de cette décision « au moment où on est au cœur d'une affaire d'Etat, l'affaire Clearstream. Une telle décision ne peut qu'"alimenter la détestation des Français vis-à-vis des représentants politiques. Le Pen peut être tranquille, Chirac travaille pour lui ». (France Inter, vendredi 26 mai)

Vincent Peillon, député européen PS juge « extrêmement choquant ce pouvoir discrétionnaire, qui donne l'impression d'une justice à deux vitesses ».
« Quelle image pour la France! », a-t-il lancé, en affirmant que Guy Drut, ancien champion olympique, est « un citoyen comme les autres ». (LCI, vendredi 26 mai)

Nypleusement votre...

Dédé

Commentaires

1. Le mardi 30 mai 2006, 20:17 par chouchou

Bonjour,
Je souhaitais faire un track.. je n'y suis pas parvenue..
canteleu.paysdecaux.com/i...
Cordialement

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://nypleut.paysdecaux.com/?trackback/1365

Fil des commentaires de ce billet