Tué pour avoir pénétré à l'Assemblée Nationale

Il s'est faufilé mardi dans l'hémicycle du Parlement français a dû être abattu par les pompiers avec une carabine à plombs, impuissants à l'en déloger et il refusait obstinement de partir.

Les pompiers ont tenté vainement de l'attraper, à l'aide de filets, mais, au bout d'une heure d'efforts infructueux, ils se sont résolus à l'abattre. « Nous avons dû le neutraliser au plomb », a commenté un officier des pompiers.

Selon les services de l'Assemblée nationale, ce genre d'intrusion est plutôt rare : la précédente remontait à une quinzaine d'années.