Pierre Albertini

Monsieur Albertini est-il un menteur quand il dit :

Le 23 février 2006, cela fera 4 ans qu'Ingrid Bétancourt est détenu par les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie. J'ai proposé aujourd'hui, au Comité Nobel, que lui soit attribué le prix Nobel de la Paix.

Probablement que quand il dit ça sur son blog, il ne ment pas, encore qu'il ne publie pas la lettre, mais, soyons bon prince, admettons qu'il ait envoyé la lettre !
A le lire, on pourrait croire ou imaginer, que c'est lui qui a eu l'idée, il ne dit pas, un truc du genre : « J'ai décidé de m'associer à la campagne actuelle en faveur de l'attibution de Prix Nobel de la Paix à Ingrid Bétancourt... etc... »
Il dit bel et bien « J'ai proposé aujourd'hui, au Comité Nobel, que lui soit attribué le prix Nobel de la Paix. »
Mais, ça n'empêche pas certains de penser qu'il en a eu l'idée comme ici.
Alors qu'Ingrid Bétancourt était déjà proposée pour le Prix Nobel, il y a 2 ans ! Voir Radio Canada ou Ces femmes victimes de la guerre civil colombienne

Proposée l'année dernière par André Santini.
Ils sont députés tous les deux, et dans le même parti politique !

En fait, Pierre Albertini oublie de dire qu'il répond à une proposition de la délégation mondiale des verts du 7 novembre 2005...

Jean-Marie Bockel, sénateur du Haut-Rhin, a également eu cette proposition.

Non, c'est pas mentir, il fait comme beaucoup d'hommes politiques, il fait de la récupération...

Nypleusement votre...

Dédé

La discussion continue ailleurs

1. Le lundi 27 février 2006, 08:49 par Vivre en Normandie

Nypleut : Pierre Albertini ne nous a pas tout dit!

Dans son billet sur Pierre Albertini, Nypleut Monsieur Albertini est-il un menteur quand il dit :Le 23 février 2006, cela fera 4 ans qu'Ingrid Bétancourt est détenu par les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie. J'ai proposé aujourd'hui, au...

2. Le lundi 27 février 2006, 09:29 par Le Rouennais

Le prix Nobel de la paix pour Ingrid Bétancourt

Il y a, comme cela, des idées qu'on n'a pas envie de remettre en cause. Celle de soutenir Ingrid Bétancourt auprès du jury des Nobel, par exemple. Dommage, alors, qu'un petit couac de communication vienne ternir cette cause. L'histoire ?