Les roses de Saadi

Curieusement, Marceline Desbordes-Valmore n'a aucun site qui lui est dédié. Il faudra que je songe, un de ces jours à réparer cette erreur.

Marceline Desbordes-Valmore est une poetesse de talent, celle qui a écrit:
Nous n'avons plus d'argent pour enterrer nos morts.
Le prêtre est là, marquant le prix des funérailles

Dans la biographie de Wikipedia, il y est dit qu'elle a été comédienne, et qu'elle s'est produite à Rouen ! Moi qui adôôôôre les comédiennes....

Les roses de Saadi

J'ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les noeuds trop serrés n'ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.
Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...
Respires-en sur moi l'odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore

Ce poème a été trouvé sur la page Les roses de Saadi du site poesie.webnet
Si vous voulez en savoir plus sur Marceline Desbordes-Valmore, vous pouvez consulter la page de Wikipedia