La Bête - Par la compagnie Annibal et ses Eléphants

Un combat théâtral

Du 30 septembre au 2 octobre, c'est « Tout est aux quais. Théâtre des curiosités. » L'année dernière en 2004, j'avais assisté avec grand plaisir à ce "Viva cité" du pauvre.

Les quais étaient encombrés de panneaux publicitaires vivants, une jeune comédienne innocente se transformant peu à peu en Hitler, une vielle dame à adopter, etc...
J'attendais l'édition 2005 avec impatience, et je fus fort décu : ça se veut un "Viva cité", ça ressemble à "Viva cité", ça a la couleur de "Viva cité", mais ça n'est pas "Viva cité" !
Enfin, pas déçu par les spectacles, le seul que j'ai vu, m'a bien plu, mais les autres...
Même en réservant la vielle, il n'y avait plus de place !!!
Un spectacle de rue à réservation ! fallait y penser !
Quoi qu'il en soit, j'ai vu la Bête, et je n'ai pas été déçu !

Au bord de son camion aménagé en scène d'attraction, l'infatigable Annibal (Frédéric Fort), des tournées internationales Annibal et fils, dernier représentant d'une longue lignée de forains, bateleur invétéré et bavard impénitent, attire les spectateurs et aussi (avec encore plus d'entrain) les spectatrices, et en particulier Caroline, qui bénéficiera d'une place privilégiée.
Mais, tapie derrière le rideau de velours rouge, une bête curieuse, une bête de scène : Roger Cabot, le grand acteur, le cabotin émérite, la star internationale, l'immense comédien, sortira pour faire profiter le public rouennais, venu, malgré la pluie et le déficit d'organisation, de toutes les facettes de son immense talent et, comme dans toutes les villes où il se produit, remettre en jeu son premier prix du conservatoire obtenu à l'âge de seize ans !
Et un rouennais, qui n'avait d'autre expérience que celle d'avoir joué Cyrano de Bergerac au collège, défie le monstre comédien, avec une naïveté déconcertante, mais aussi, un talent caché, qui fera même douter Roger Cabot, atteint au plus profond de lui-même, c'est-à-dire, ses cordes vocales !
Je ne vous dis pas quel fut le vainqueur, mais toujours est-il que notre brillant représentant, saura sans doute s'attirer les pensées nocturnes de Caroline, ce qui n'est pas une mince affaire, dans une profession de comédien, où, on le sait, il y a 70% d'homosexuels !
Bref, c'est un spectacle à ne pas manquer, si par hasard, Annibal, vient poser son camion pas loin de chez vous !

Nypleusement votre...

Dédé

Commentaires

1. Le vendredi 14 octobre 2005, 16:19 par Dédé

J'ai oublié de dire, que les 2 images fournies ici, sont issues du site de la ville de rouen:
www.rouen.fr/